Contenu exclusif:

ALEXANDER AMOSU, L’Afrique et le luxe on line

pour le monde avec Lux Afrique Boutique Les achats en...

LESA MILAN, reine de beauté mais surtout plus !

Ancienne lauréate de Miss Jamaica Universe et entrepreneuse jamaïcaine,...

Aline Matsika, un palace en Espagne

Décoratrice internationale qui compte parmi les meilleurs aux États-Unis,...

Les 5 erreurs fatales en matière de stratégie financière

Date:

La planification financière est le fait de prévoir ses dépenses et ses rentrées d’argent. Elle permet de connaître à l’euro ou au franc CFA près la somme nécessaire pour couvrir ses charges mensuelles.

JENNY-JO DELBLOND

1 L’absence de planification

Beaucoup de personnes vivent au dessus de leurs moyens et n’ont aucune idée de leurs dépenses réelles. Elles ont toujours des imprévus et se retrouvent à découvert, ou dans l’obligation d’emprunter à leurs proches pour terminer les fins de mois. Quant à certaines, elles gagnent moins que ce qu’elles dépensent, et jonglent avec leur budget en payant certaines factures et pas d’autres. Bref, chaque mois est une bataille pour éviter le naufrage!

Pour un entrepreneur, savoir ce qu’il dépense est encore plus important, car c’est lui qui crée son revenu. Donc il doit savoir chaque mois ce dont il aura besoin pour fournir les efforts corrects afin d’atteindre ses objectifs commerciaux et financiers. La planification financière bannit les achats compulsifs et les bonnes affaires, soldes, (Black Friday, promotions en tout genre) pour laisser la place à de vrais projets: vacances, anniversaires, études des enfants, etc.

Les conseils de l’experte: Notez dans un cahier toutes vos dépenses mensuelles avec le plus grand détail. Vous pouvez également tenir vos comptes dans un tableur Excel. Après les dépenses indispensables – loyer, nourriture, transports, courses – prenez également en compte les dépenses de confort et de loisirs: santé, vêtements, restaurant, loisirs… Faîtes le total de vos dépenses et de vos rentrées, identifiez les dépenses ou les habitudes superflues, afin de les corriger ou de les inclure dans votre budget afin de coller le plus possible à la réalité. Le plus: diviser votre budget par quatre, lorsque vous être entrepreneur, afin de piloter votre activité à la semaine et n’attendez pas la fin du mois pour mettre les bouchées doubles afin d’atteindre votre objectif financier.

2 Le manque de vision

Savez-vous où vous serez dans dix, quinze ou vingt ans? Quels seront votre style et votre cadre de vie? Seuls 3 % de la population atteint ses objectifs! C’est tout simplement parce que le reste de la population ne planifie pas son avenir, et laisse sa vie entre les mains du destin ou de la fatalité!

Les 3 % qui atteignent leurs objectifs, les ont préparés des années très tôt et travaillent chaque jour pour les atteindre en faisant les actions nécessaires.

Préparer le futur est un art, très difficile à appréhender, car, pour cela, il faut avoir une vision sur le long terme et il faut arrêter de se mettre des limites. Cela demande beaucoup de courage de décider de ce que l’on veut obtenir dans la vie.

Vous souvenez-vous dans votre enfance lorsque l’on vous a demandé : « Qu’est-ce que tu veux faire quand tu seras grand(e)? »

Avez-vous réalisé ce rêve ou décidé d’y renoncer, car les difficultés étaient trop grandes? Avec le temps, nos rêves et nos ambitions s’évanouissent et nous finissons par devenir raisonnables. Nous recherchons: un petit travail, un petit appartement, une petite voiture, un petit crédit… Bref, tout devient petit et étriqué!

Les conseils de l’experte: Prenez un nouveau carnet pour y noter vos objectifs pour les dix ou vingt prochaines années. Intégrez votre stratégie financière à court (un, trois à six mois), moyen (un à trois ans) et long terme (cinq à dix ans). Ouvrez votre horizon, arrêtez d’être la tête dans le guidon. Pensez grand!

Certains font des tableaux de visualisation; écrire est une bonne base, nous avons de l’imagination. Le fait d’avoir déjà tracé ses objectifs de vie vous donne plus de force et de certitudes. Cela vous permet également d’éviter de perdre du temps dans des projets qui n’ont aucun rapport avec vos buts futurs. Vous irez ainsi en ligne droite au lieu de faire de nombreux zigzags! Dans ce carnet, faites votre scène idéale et passez en revue tous les aspects de votre vie: travail, famille, couple, argent, patrimoine et vos activités sociales, religieuses, philosophiques ou humanitaires…

Le plus: n’hésitez pas à chiffrer certains projets plus lointains pour les intégrer dans votre budget actuel, peut-être que certains projets vous demanderont d’investir ou d’économiser pendant dix ans. Chaque année compte, car, au bout de votre vie, vous aurez le résultat de toutes les décisions que vous prenez aujourd’hui.

3 Le manque de culture financière

Nous avons une horreur des chiffres, de la fiscalité, du droit, etc. Sans un minimum de culture dans ce domaine, vous risquez de vous emmêler les pinceaux et de faire des erreurs. Il existe des journaux spécialisés, des sites ou des vidéos qui présentent de manière simple le fonctionnement des impôts (dgfipmedia sur Youtube) ou l’économie (Dessine-moi l’éco toujours sur Youtube). En fonction des opérations ou des projets que vous avez, apprenez les bases et faites-vous accompagner par un expert.

De plus en plus de personnes sont conscientes que le seul fruit de leur travail ne leur permettra pas de s’enrichir. La mode est à l’investissement. Je vois de nombreuses personnes qui investissent dans l’immobilier, sur les marchés financiers (la Bourse) ou encore dans les cryptomonnaies. C’est une bonne chose, et s’éduquer sur le sujet va renforcer votre stratégie et vous permettre de diversifier vos placements au-delà de la mode du moment.

Les conseils de l’experte: Diversifiez vos investissements avec de petits montants pour ne pas prendre de gros risques et regardez comment fonctionnent les différents supports financiers. Puis gardez ceux qui vous « parlent » le plus et qui vous donnent du plaisir, ou que vous arrivez à contrôler. Je pense qu’en matière financière comme dans la vie, c’est une histoire d’affinité. Certains ne jurent que par l’immobilier et d’autres que par la Bourse; c’est aussi une question de personnalité et d’objectifs. Déterminez vos objectifs financiers sur le long terme et regarder les performances des différents types de placement.

Le plus: rejoignez un club d’investisseurs ou créez en un pour échanger avec des personnes qui ont de l’expérience. Notez vos actions de succès, soyez aussi réactif, lisez au moins une fois par semaine de la documentation ou des articles sur le sujet. Soyez vigilant et déterminez la valeur d’un placement sur sa rentabilité nette et jamais sur la rentabilité brute, car les frais ne sont pas déduits, ce qui gonfle artificiellement le rendement d’un placement. Certains organismes financiers annoncent le résultat brut pour séduire les novices.

4 Investir sans sécuriser ses investissements

Comme je l’ai indiqué, investir est devenu très à la mode: bourse, immobilier, SCI… vous êtes à la recherche d’un meilleur rendement que les livrets A ou livrets de développement durable et solidaire (LDDS). Vous devez vous assurer de pouvoir garder vos investissements en cas de coup dur. La prévoyance est le socle sur lequel vous devez construire votre patrimoine. Sinon, c’est comme construire une maison sur de la terre battue.

En l’absence de culture financière et patrimoniale, c’est l’erreur de base de la plupart des gens. Nous prenons nos décisions à la fleur de l’âge, en pleine santé, sans prévoir que statistiquement, notre exposition aux risques divers augmente en fonction de notre profession, de notre style de vie ou de notre hérédité. La cause majeure de surendettement est due aux accidents de la vie et pas systématiquement au défaut de gestion. En cas d’arrêt de travail prolongé, les revenus diminuent et il devient difficile de faire face à ses échéances. Le patrimoine constitué peut ainsi être saisi et bradé, alors qu’une étude sociale et patrimoniale aurait permis d’identifier les lacunes de votre système de couverture.

Les conseils de l’experte: Passez chaque année tous vos contrats en revue, et chiffrez le montant de votre patrimoine et des frais de succession afin de vérifier que vos couvertures sont adaptées à votre situation actuelle. Votre vie fait évoluer vos garanties (contrats d’assurance) aussi.

Le plus: il faut équilibrer vos actifs entre votre banque et vos assurances vie. Le droit bancaire est différent du droit de l’assurance et tout ce que vous détenez en banque entre dans le calcul des droits de succession. L’assurance vie n’entre pas dans le cadre de la succession, dans des limites définies par le législateur, mais de manière très avantageuse.

5 Oublier de protéger le plus précieux

Vous assurez votre voiture, votre maison et peut-être même votre dernier téléphone, mais dans la plupart des cas vous oubliez d’assurer ce qui a le plus de valeur: vous et votre famille.

Vous pouvez remplacer une maison détruite, même si c’est traumatisant, mais une vie est irremplaçable. Vous devez vérifier que vos garanties sont suffisantes en cas de coup dur. Cela paraît logique et pourtant la prévoyance est un sujet très mal compris. Il ne s’agit pas de jouer les oiseaux de mauvais augure, il suffit de regarder les statistiques: la majorité des accidents se produisent à la maison, à l’école, pendant les vacances, qui représente 21000 décès et plusieurs millions d’imprudents aux urgences (Source : www.santepubliquefrance.fr).

Il faut être pragmatique et un peu logique : si vous assurez vos biens, pourquoi n’assurez-vous pas les personnes ? C’est une question de bon sens. L’idée, c’est quoi et comment s’assurer. Cela dépend de votre situation personnelle, professionnelle, familiale et financière.

Les conseils de l’experte: Pour évaluer vos garanties, faites appel à un expert. Les propositions « basiques » proposées par votre banque ou votre employeur sont un bon début, mais peuvent s’avérer insuffisantes. Seul un diagnostic approfondi pourra vous indiquer si vos garanties sont suffisantes quand elles existent, et si vous n’en avez pas encore, vous pourrez chiffrer les garanties nécessaires pour protéger votre famille, votre patrimoine et vos projets.

Le plus: déterminez votre protection sociale (régime obligatoire en fonction de votre profession), la valeur de votre patrimoine (immobilier, valeurs mobilières, revenus), vos obligations successorales (droits à payer par vos héritiers).

Bilan offert aux lectrices de Brune sur https://monaudit.youcanbook.me Vous avez la possibilité de vous créer un véritable patrimoine ainsi que différentes sources de revenus, grâce à une préparation minutieuse et une petite dose d’audace. Développez votre mindset d’entrepreneure et d’investisseuse pour faire grandir vos ambitions et vos revenus !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux sociaux:

Newsletter

spot_imgspot_img

A la une

Plus d'articles
Similaires

Mood indigo

Des indigos profonds aux teintes denim et au bleu...

REGÉ-JEAN PAGE, Armani avant Bond ?

Armani Beauty vient d’annoncer que l’acteur britannico-zimbabwéen Regé-Jean Page...

MYRIAM TAYLOR, mes cheveux mon histoire

Fille de réfugiés angolais, aujourd'hui basée au Portugal, Myriam...

SHARON CHUTER, militante d’une beauté libre et plurielle

Femme d'affaires, leader d'opinion et pionnière du secteur des...