Contenu exclusif:

ALEXANDER AMOSU, L’Afrique et le luxe on line

pour le monde avec Lux Afrique Boutique Les achats en...

LESA MILAN, reine de beauté mais surtout plus !

Ancienne lauréate de Miss Jamaica Universe et entrepreneuse jamaïcaine,...

Aline Matsika, un palace en Espagne

Décoratrice internationale qui compte parmi les meilleurs aux États-Unis,...

SHARON CHUTER, militante d’une beauté libre et plurielle

Date:

Femme d’affaires, leader d’opinion et pionnière du secteur des cosmétiques en apportant de nouvelles idées audacieuses à une industrie encore figée dans ses habitudes, la Nigériane Sharon Chuter est entrain de révolutionner le monde de la beauté.

Tout juste nommée par WWD, le légendaire quotidien de mode américain Women Wear Daily, comme l’une des cinquante femmes les plus puissantes du monde de la beauté et précédemment désignée comme l’une des cadres les plus avant-gardistes qui façonnent l’avenir de cette industrie, la Nigériane Sharon Chuter est sur orbite. PDG, fondatrice et directrice de la création d’ UOMA Beauty, marque de cosmétiques, la businesswoman est une rebelle qui veut sortir des sentiers battus afin de redéfinir les règles de l’inclusion et de la diversité dans cette branche.

Pour le lancement de sa dernière collection, elle s’est, par exemple, associée aux Tewa, peuple autochtone du sud-ouest des États-Unis, pour lancer une palette d’ombres à paupières qui met en valeur cette culture amérindienne et dont les bénéfices seront reversés aux Tewa. La séance photo de la ligne de fards s’est tenue au Nouveau-Mexique et a été ainsi réalisée par une équipe entièrement composée d’autochtones (mannequins, photographe, maquilleurs, coiffeurs, etc.). Une première aux États-Unis !

Née au Nigeria, cette pionnière de 33 ans s’est sentie frustrée par le fait qu’aucune des marques leaders de cosmétiques n’était vendue dans son pays. Après avoir déménagé en Australie et gravi les échelons parmi les plus grands noms du secteur, Sharon a réalisé qu’aucun d’entre eux ne créait de produits destinés à un public diversifié. C’était l’occasion pour elle relever le défi et de se battre pour l’inclusion de toutes les beautés. C’est ainsi qu’a commencé ce voyage qui l’a conduit à fonder UOMA Beauty.

En s’inspirant de son héritage africain et en lui insufflant une féroce modernité, Sharon a réussi à développer une esthétique tout en prônant l’amour de soi et l’expression authentique de sa personnalité. Il en est ressorti une gamme de maquillage radicale, sans compromis et chargée de sens et d’émotions.

« Chez UOMA, revendique-t-elle, nous sommes une tribu autonome. Notre race est humaine, notre peuple est libre, notre langue est la couleur. Tous sont les bienvenus dans notre belle tribu. La gamme de maquillage est rebelle, innovante et créée pour tous, parce que la beauté doit être de toutes les couleurs «.

Businesswoman, leader d’opinion et pionnière du secteur, en apportant de nouvelles idées audacieuses à une industrie encore figée dans ses habitudes, Chuter bouscule le monde de la beauté en tant que fondatrice de deux initiatives virales à grand succès, Pull Up For Change et Make it Black. Des programmes qui soulignent la nécessité d’une représentation accrue des Afro descendants dans les entreprises américaines et qui soutiennent les entrepreneurs noirs par le biais de fonds d’aide pour les petites sociétés. L’année dernière, Pull Up For Change a permis de collecter plus de 400 000 dollars qui ont été alloués sous forme de subventions à huit fondatrices noires.

Dans le sillage des manifestations de Black Lives Matter consécutives au meurtre de George Floyd le 25 mai 2020 à Minneapolis, #PullUpForChange a demandé aux majors du secteur de dévoiler le nombre de Noirs au sein de leurs établissements, dans un souci de transparence et d’équité. Depuis que le défi a été lancé, des marques telles que Kylie Cosmetics, ULTA, L’Oréal et Sephora ont publié des données démographiques sur leur personnel et leurs dirigeants. Le défi s’est également aventuré en dehors de l’industrie de la beauté, en rendant publiques des listes de Facebook, Google et Netflix, pour n’en citer que quelques-unes.

Quant à Make It BLACK, cette campagne singulière a favorisé la promotion de cosmétiques emblématiques proposés dans des emballages noirs, en édition limitée, afin de redéfinir ce que signifie être Noir et lever des fonds pour des Afro-américains. Make It BLACK a porté un nouveau coup au racisme systémique en faisant comprendre aux consommateurs que le noir n’est rien d’autre que beau. Make it BLACK espère ainsi changer la perception négative, tronquée et dangereuse de ce mot dans la société occidentale et, à la place, recentrer l’attention sur la beauté du noir.

«Après tout, le noir est la couleur du luxe absolu – il est chic, classique, intemporel et emblématique », assure la trentenaire aguerrie.

Aujourd’hui UOMA Beauty est une des marques de produits de beauté les plus inclusives appartenant à des Afro Descendants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux sociaux:

Newsletter

spot_imgspot_img

A la une

Plus d'articles
Similaires

Mood indigo

Des indigos profonds aux teintes denim et au bleu...

REGÉ-JEAN PAGE, Armani avant Bond ?

Armani Beauty vient d’annoncer que l’acteur britannico-zimbabwéen Regé-Jean Page...

MYRIAM TAYLOR, mes cheveux mon histoire

Fille de réfugiés angolais, aujourd'hui basée au Portugal, Myriam...

Oh my shoes !

Plusieurs sondages récents l'attestent : la fin du confinement...