Contenu exclusif:

ALEXANDER AMOSU, L’Afrique et le luxe on line

pour le monde avec Lux Afrique Boutique Les achats en...

LESA MILAN, reine de beauté mais surtout plus !

Ancienne lauréate de Miss Jamaica Universe et entrepreneuse jamaïcaine,...

Aline Matsika, un palace en Espagne

Décoratrice internationale qui compte parmi les meilleurs aux États-Unis,...

Beaux seins en quête de soutien

Date:

Beaucoup de belles plantureuses achètent des soutiens-gorge trop petits en espérant qu’ils réduiront la taille de leurs seins et leur donneront plus de fermeté. D’autres vont se concentrer uniquement sur la couleur, le design et la matière sans se préoccuper des bonnets, des bretelles et des armatures. Il est pourtant primordial de s’attarder en priorité sur ces éléments et sur le maintien apporté, les autres détails viendront ensuite. Un soutien-gorge adapté, c’est un joli décolleté et un dos soulagé, une meilleure posture et plus de confort.

Cécile a vu sa poitrine augmenter de volume quand elle avait quinze ans, passant de l’aspect œuf sur le plat à celui de grosses mangues greffées. Au début, elle trouvait cela joli et ces nouvelles rondeurs lui valaient des compliments. Cependant, en grandissant, elle avait l’impression que ses seins devenaient trop imposants et de beaux attributs, ils se sont transformés en une source de handicap. « Cela fait des années que je dors sur le côté car, dès que je me mets sur le dos, j’étouffe. Quant à m’étaler sur le ventre, n’en parlons pas, j’explose. J’ai arrêté la course à pied car ils ballottaient tellement que cela m’épuisait. Aujourd’hui, j’ai appris à me mettre en valeur, à m’habiller autrement qu’avec des vêtements amples mais sans accentuer mes formes. J’essaie de les oublier et je pense qu’après mes maternités, je me ferai opérer parce que cette lourde poitrine pèse beaucoup sur mon dos et j’en souffre vraiment. En plus, j’ai du mal à trouver des soutiens-gorge qui me vont, me soulagent et me soutiennent vraiment. Cela demande un budget important et il existe peu de modèles sympas pour les jeunes comme moi. »

Selon certaines études, 75 % des femmes portent des soutiens-gorge trop serrés tandis que 15 % en mettent des amples. Quelle que soit la taille de leur poitrine, 90 % des utilisatrices se contentent de modèles non adaptés. Ce qui, en termes de confort et d’efficacité, est inopérant. Plusieurs recherches scientifiques attestent, en outre, que le port de soutiens-gorge étriqués pendant une longue période pourrait favoriser le développement de cancer du sein et l’usage de soutiens-gorge lâches peut accélérer l’affaissement des seins. En moyenne, un soutien-gorge est composé d’environ 35 pièces et nécessite 60 coutures, donc il mérite que l’on s’y attarde.

– Un soutien-gorge doit en priorité être acheté en fonction de la taille de la poitrine. Et plus les seins sont volumineux, plus ils ont besoin de modèle parfaitement adapté. C’est pour cette raison qu’il est indispensable d’investir dans un produit de bonne qualité qui épousera parfaitement les contours mammaires, sera confortable et surtout durera plus longtemps que les modèles fantaisie ravissants qui font plus office de simple bandeau que de soutien-gorge.

– Le confort est essentiel car, le soutien se porte plus de la moitié d’une journée. Il doit épouser les formes, ne pas s’enfoncer dans les flancs ni laisser de marques sur la peau. La pointe des mamelons doit se situer entre le coude et l’épaule et dans le cas contraire, il faut ajuster les bretelles pour obtenir la parfaite position.

– Pour obtenir un maintien optimal, il est recommandé d’oublier les modèles en dentelle, sauf s’ils sont doublés : ils sont certes sexy et jolis mais n’apportent pas le maintien requis par les lourdes poitrines. Cependant certains styles avec de la dentelle élastique renforcée et doublée sont agréables à porter.

– Les poitrines opulentes ont besoin de bonnets qui épousent et encapsulent chaque sein, dans une matière qui assure le maintien et empêche les rebonds. Les bretelles doivent être larges, surtout pas en élastique ni en dentelle (sauf doublée) et les fermoirs munis d’au moins trois agrafes.

– Connaître la bonne taille de son soutien-gorge peut être compliqué car, selon la période où ces mesures sont prises, avant ou juste après les règles par exemple, la profondeur des bonnets peut varier. Idem lorsque l’on perd du poids, les seins perdent du volume aussi. Le mieux est de se faire aider pour trouver le modèle parfait par une vendeuse dans une lingerie bien achalandée. En principe, elle est formée pour cela et s’avérera de bons conseils. N’oubliez pas de revêtir un tee-shirt moulant pour plus de confort lors de la prise des mesures.

– La recherche de la taille parfaite se fait en deux temps. Tenez-vous bien droite À l’aide d’un mètre ruban, mesurez le tour de votre thorax, juste en dessous de la poitrine. Il ne doit être ni trop serré, ni trop lâche. Notez le nombre obtenu de ce tour de dos. Puis remontez le mètre ruban, bien horizontalement sous les aisselles, au niveau des mamelons et prenez la mesure la plus large. La différence entre le tour de poitrine et celui de dos détermine la taille de vos bonnets. Par exemple, votre tour de poitrine est de 95 cm et votre tour de dos est de 80 cm : 95 – 80 = 15. Vous faites un bonnet B. Gardez ces mesures et reportez-vous à un site en ligne pour avoir les guides de tailles de votre soutien-gorge idoine. Ces indications concernent les tailles françaises graduées de 80 à 120, voire plus, pour des profondeurs de bonnets variées. Les tailles internationales ne fonctionnent pas de la même manière.

– Les soutiens-gorge bandeaux conviendront aux poitrines moyennement volumineuses allant jusqu’au bonnet D. Au-delà, le maintien ne sera pas certains styles avec de la dentelle élastique renforcée et doublée sont agréables à porter.

– Les poitrines opulentes ont besoin de bonnets qui épousent et encapsulent chaque sein, dans une matière qui assure le maintien et empêche les rebonds. Les bretelles doivent être larges, surtout pas en élastique ni en dentelle (sauf doublée) et les fermoirs munis d’au moins trois agrafes.

– Connaître la bonne taille de son soutien-gorge peut être compliqué car, selon la période où ces mesures sont prises, avant ou juste après les règles par exemple, la profondeur des bonnets peut varier. Idem lorsque l’on perd du poids, les seins perdent du volume aussi. Le mieux est de se faire aider pour trouver le modèle parfait par une vendeuse dans une lingerie bien achalandée. En principe, elle est formée pour cela et s’avérera de bons conseils. N’oubliez pas de revêtir un tee-shirt moulant pour plus de confort lors de la prise des mesures.

– La recherche de la taille parfaite se fait en deux temps. Tenez-vous bien droite À l’aide d’un mètre ruban, mesurez le tour de votre thorax, juste en dessous de la poitrine. Il ne doit être ni trop serré, ni trop lâche. Notez le nombre obtenu de ce tour de dos. Puis remontez le mètre ruban, bien horizontalement sous les aisselles, au niveau des mamelons et prenez la mesure la plus large. La différence entre le tour de poitrine et celui de dos détermine la taille de vos bonnets. Par exemple, votre tour de poitrine est de 95 cm et votre tour de dos est de 80 cm : 95 – 80 = 15. Vous faites un bonnet B. Gardez ces mesures et reportez-vous à un site en ligne pour avoir les guides de tailles de votre soutien-gorge idoine. Ces indications concernent les tailles françaises graduées de 80 à 120, voire plus, pour des profondeurs de bonnets variées. Les tailles internationales ne fonctionnent pas de la même manière.

– Les soutiens-gorge bandeaux conviendront aux poitrines moyennement volumineuses allant jusqu’au bonnet D. Au-delà, le maintien ne sera pas satisfaisant. Il existe des modèles avec bretelles amovibles, mais leur emploi au quotidien n’est pas recommandé à cause de cette insuffisance de soutien.

– Les seins n’en faisant qu’à leur tête, il faut parfois essayer plusieurs formes pour trouver la parure qui remplit toutes les cases. En outre, d’une marque à l’autre, il existe des variations peu compréhensibles pour les consommatrices et un 105 A en lingerie peut correspondre à un 100 A dans une autre référence. D’où la nécessité de passer par la case essayage dans des boutiques disposant d’une grande variété de choix. Une fois que vous avez trouvé la forme et le modèle parfait, restez fidèle à l’enseigne qui vous habille si bien plutôt que de vadrouiller d’une marque à l’autre, sauf si vous avez la chance de trouver votre bonheur partout.

OU trouver la lingerie

Se fournir en lingerie sur internet est parfois risqué et rappelons que le secteur vêtement compose la majorité ( 18%) des retours de ventes en ligne, la lingerie s’y taillant la part du lion. La bonneterie est un vrai métier et les poitrines généreuses doivent se tourner vers les enseignes dont c’est vraiment le cœur du métier. Beaucoup de marques de mode se lancent dans cette branche, en faisant appel à des sous-traitants, pour gagner des parts de marché auprès d’une clientèle qu’elles imaginent porter des 80 A aux du 90 B maximum. Davantage, connais pas ! Certaines plateformes de vente de lingerie plus size ont cependant bonne réputation et attestent d’une vraie connaissance de la problématique des gros seins.

https://lemoncurve.com/

Les Galeries Lafayette Paris Haussman célèbrent la pluralité des corps et la diversité des morphologies, afin de permettre à toutes les femmes de trouver soutien à leurs seins. C’est dans l’espace lingerie du 2e étage du magasin Coupole que les dessous féminins sont à la fête et à côté des enseignes classiques fleurissent des offres à l’image de la nouvelle génération décomplexée et audacieuse.

Parmi les marques dédiées aux poitrines voluptueuses et aux formes girondes, signalons Elomi (une offre de bonnet E au bonnet O pour les hauts et du M au 4XL pour les bas) pour un confort plus plus et un maintien irréprochable.

La lingerie FREYA, connue pour ses maillots de bain sublimes, a ciblé les silhouettes à forte poitrine et petit dos, avec profondeurs de bonnet de B à K. Coloris chatoyants, imprimés originaux, formes modernes et maintien au top sont des gageures de Freya.

Freya

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux sociaux:

Newsletter

spot_imgspot_img

A la une

Plus d'articles
Similaires

J’AI CONSULTÉ UN MARABOUT SUR INTERNET

La trentaine dépassée, Élise N. a fait appel à...

MON SAC A MOI

Entre les micro, les mini et les petits bags,...

Bijoux bisous

« C’est du toc mais ça ne prétend pas...

LES PRODUITS DE BEAUTE AFRO PLUS DANGEREUX ?

Les produits de beauté peuvent contenir des substances telles...